Les tours d'Hanoï

L'histoire du jeu

La légende veut que dans le temple de Bénarès, sous le dôme du centre du monde se trouve une dalle d'airain. Sur cette dalle, trois aiguilles de diamant sont plantées. Au commencement, Dieu y enfila 64 disques d'or de diametres différents ordonnés du plus grand au plus petit. Depuis les prêtres de Brahmâ déplacent les disques de la première tour à la troisième en utilisant la deuxièmme pour ne pas enfreindre les rêgles de Dieu. Lorsque la tour sera finie, les brahmes tomberont et ce sera la fin des mondes.
Cette légende date du 19ème siecle et fut écrite par le mathématicien français Edouard Lucas dans le tome 3 des "Récréations mathématiques". Cet ouvrage fut publié à titre posthume en 1982.

Lancer le jeu

Les trois règles

  • Il faut déplacer les disques de la tour 1 à la tour 3.
  • On ne peut déplacer qu'un seul disque à la fois.
  • On ne peut déplacer un disque que sur un disque plus grand ou un emplacement vide

Édouard Lucas

Édouard Lucas est un mathématicien francais (1842-1891). Il est connu pour avoir généralisé la suite de Fibonacci en suite de Lucas. Il est également renommé pour le test de primalité de Lucas-Lehmer.

Page Wikipédia »

Les tours d'Hanoï et le code

Les tours d'Hanoï sont un beau problème/exercice de programmation. Aussi bien du point de vue du codage du jeu lui-même que de l'algorithme de sa résolution. Nous vous proposons ici quelques codes de résolutions, mais si vous souhaitez ajouter un nouveau language ou algorithme à notre bibliothèque, n'hésitez pas à nous l'envoyer.

Envoyer votre code/algorithme »